• La législature 2018-2023 doit être celle du vélo

    La dernière législature a été noire pour les amis de la petite reine. Et pourtant, la volonté populaire en matière de promotion du vélo avait été claire : le 15 mai 2011, la population genevoise acceptait l’initiative « Pour la mobilité douce » qui devait donner au vélo la place qu’il mérite dans une ville moderne en demandant la réalisation de « pistes cyclables continues et sécurisées pour tout le réseau routier primaire et secondaire ».

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire