03/07/2015

Cela fait 10 jours...

Cela fait 10 jours que le taux d'ozone dépasse à Genève la limite qu'il ne devrait dépasser qu'une fois par année (soit depuis le 24 juin, le lendemain de la diffusion d'un communiqué de presse nous annonçant un air plus pur à Genève...).


Merci donc d'avoir diffusé ces deux informations, parce que passées un peu inaperçu, supplées au café climatisé du commerce par la canicule et les changements climatiques. Décidément quand l'environnement ne semble plus être la première préoccupation de la population, il se rappelle à nous.

Mais revenons au pic de pollution genevois. Quand on prend en compte les conséquences sanitaires de ces épisodes, notamment les troubles respiratoires des plus fragiles -bambins et aînés- déjà malmenés par la torpeur, venir après 10 jours annoncer triomphalement le demi-tarif pour toutes et tous me parait au mieux un brin naïf et bourré de bon sentiment, au pire un peu cynique. Lorsque la droite rabote à longueur d'année les budgets des transports publics, alors qu'il veut ouvrir les voies bus aux deux-roues motorisés diminuant la vitesse commerciale des bus, alors qu'il décapite à l'usure la présidence des TPG, alors que sa gestion de la grève fut mémorablement catastrophique, alors que l'offre des transports publics baisse insidieusement et qu'il n'existe aucun plan pour assurer son développement, on a de la peine à croire que la pleine mesure de la situation ait été prise.

15:31 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.