08/06/2015

Pourquoi il faut voter NON à la pseudo transformation de bureaux en logements

Alors que les bureaux vides sont plus nombreux que les logements vacants, il semble évident, à première vue, qu'il faille faciliter la transformation ces locaux en appartements, et pourtant...


...Savez-vous que la transformation de bureaux en logements est aujourd'hui possible par simple courrier au département des constructions ? Alors pourquoi vote-on aujourd'hui sur cette question ?

Il faut savoir que les promoteurs immobiliers ont longtemps privilégié la construction de locaux commerciaux sur le logement, et pour cause: une fois loués, ils sont bien plus rentables que les logements. Mais voilà, à force d'avoir privilégié cette voie, il y a surabondance de bureaux sur le marché.

Il suffirait donc aux propriétaires d’écrire une lettre pour transformer les bureaux vides en appartements et corriger ce déséquilibre. Mais voilà, à force d'avoir attendu de louer ces locaux commerciaux au prix fort, les laissant ainsi vides durant des mois, les propriétaires, habitués à des rendements élevés, ont besoin de s'en mettre plein les poches !

Le problème ? Les transformations sont soumis à la LDTR (loi sur les démolitions, transformations et rénovations) qui permet de plafonner les loyers exigibles. Pour contourner cette obligation, les propriétaires ont donc imaginé le tour de passe-passe suivant: modifier la loi pour dire qu'un changement d'affectation n'est pas un changement d'affectation, permettant ainsi de faire sauter le plafond des loyers, qui peuvent donc reprendre l’ascenseur... 

Alors que les loyers ont atteint à Genève des niveaux totalement hallucinants, et que les propriétaires, régisseurs et autres spéculateurs font, à Genève, depuis des décennies, des bénéfices indécents sur le dos des locataires qui peinent à joindre les deux bouts, abusant de la pénurie et de la difficulté à trouver un logement, les Genevoises et les Genevois doivent dire leur ras-le-bol face à cette entourloupe inacceptable !

Voter NON à cette modification de la LDTR, c'est donc dire STOP aux hausses abusives des loyers car la population n'est pas là pour engraisser les propriétaires d'immeubles...et une fois refusé, vous verrez, les transformations se feront malgré tout rapidement, car, comme nous le rappelle régulièrement les milieux immobiliers: quel propriétaire est assez fou pour laisser un bien immobilier alors qu'il peut le louer ?

07:18 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.